2017 : Fatal System Error

Six ans après “Serum of Life”, un premier album atmosphérique et aérien, Alkozaur présente “Fatal System Error”, une musique énergique et chaleureuse avec des rythmes toujours empreints d’originalité.

La genèse

C’est début 2016, qu’ Antoine et Didier, les deux fondateurs du groupe, décident d’enregistrer, afin d’immortaliser les dernières compositions.

Il est alors fait appel à Rémi Serafino, jeune azuréen et batteur du groupe métal Dissident, pour enregistrer toutes les batteries, tache dont Rémi s’affranchit rapidement et brillamment.

Sur cette base solide, sont alors déposés les samples construits par Didier pour la scène, puis les guitares et les basses.

Antoine s’attaque alors à l’enregistrement des chants. Certains titres n’ayant pas à ce stade de ligne mélodique, c’est à ce moment là qu’elles sont composées.

Entre temps, un claviériste est remarqué par Didier et Antoine sur internet pour ses compositions inspirées et son univers musical : Geoffroy Michau.
Celui-ci est contacté, il accepte de rejoindre la formation. Ses apports intéressants seront intégrés au disque, notamment sur le morceau d’introduction “Mind” et sa reprise intimiste “Remind”.

Toujours en 2016, Alkozaur propose à la jeune chanteuse Ornella Boinnot, filleule d’Antoine et alors membre du groupe folk Dawn Chorus, de prêter sa voix limpide au très intimiste morceaux “Quiet Sunday”.

Enfin, Philippe Compagnon, chanteur du premier Album, est invité pour interpréter “White Room”. Il en profitera pour réaliser certains backing vocals.

Vient alors la longue période du mixage puis du mastering, réalisé par Antoine avec le soutient de Didier. (12 compositions et plus de 56 minutes de musique)

Une nouvelle fois, un tableau réalisé par Magali Lapchin est utilisé comme image principale du CD. Didier réalise l’ensemble des travaux graphiques de la pochette.

En juin 2017, l’ensemble est présenté au label Musea Parallèle qui, une nouvelle fois, accepte de distribuer l’album.

La sortie de celui ci a lieu en Septembre 2017.

Acheter le disque :

Amazon
Editeur Musea
Progarchive

Vidéos de preview